Sylvain Mossot

/Sylvain Mossot
Sylvain Mossot 2018-05-25T21:30:59+00:00

C’est très jeune que Sylvain goûte à la scène, et à partir de l’âge de treize ans, pas un an ne se passe sans qu’il participe à un ou deux spectacles de théâtre amateur. Après des études d’ingénieur, quelques voyages et des passe-temps plutôt musicaux, il quitte le Nord-Pas-de-Calais pour sa passion, commence à écrire pour se produire, et suit la formation de Jean-Laurent Cochet.

Remarqué par Francis Huster, il se voit confier les rôles de La Ramée dans Dom Juan (2011), Oronte dans le Misanthrope (2012) et Giomo dans Lorenzaccio (2014), dans ses mises en scène en festivals d’été. Il y rencontre également la Compagnie Les Mille Chandelles avec laquelle il travaillera trois ans, il interprètera notamment Tybalt dans le Roméo et Juliette à la Tour Vagabonde, théâtre élisabéthain itinérant installé près du Pont-Marie à Paris, en 2013. Pour une seconde collaboration, Jean-Laurent Silvi lui propose le rôle de Don Quichotte dans sa création collective d’après l’oeuvre de Cervantès, Le Chant du Coq(…) créée en 2015 à Paris. La même année, il côtoie le cinéma en tournant dans Les Etoiles Restantes, premier long-métrage du réalisateur Loïc Paillard, dans lequel il tient l’un des rôles principaux. En 2016, Pierre Boucard fait appel à lui pour jouer le Fils Pisançon dans le nouveau spectacle de la Big Cat Company, Les Nuits de la Colère d’Armand Salacrou.